Rechercher

Prévention du risque routier en entreprise 3/3

Vos informations en santé, sécurité au travail (SST)


Voici venu le dernier volet de notre dossier pour la prévention du risque routier.

Aujourd'hui nous aborderons les moyens qu'il est possible de mettre en place dans votre entreprise.

La communication

La mise en place de règles de gestion des communications mobiles et du protocole pour communicquer sans danger doit se faire en concertation avec les salariés.


Les communications téléphoniques doivent avoir lieu à l'arrêt.


Former les salariés afin qu'ils puissent acquérir des connaissances et des compétences particulières pour la conduite particulièrement pour ceux qui parcourent des dizaines de miliers de kilomètres par an dans des conditions pouvant être difficlies (météo...).






Les principales étapes de l’évaluation

- Réaliser un état des lieux des déplacements, en tenant compte des conditions réelles de conduite (durée de déplacement, amplitudes horaires de travail, types et caractéristiques des véhicules, état du trafic, conditions météo…).

- Analyser les déplacements (planification, organisation…).

- Identifier les salariés exposés.

- Examiner les motifs et caractéristiques des déplacements.

- Analyser des accidents de mission survenus au cours des dernières années (accidents matériels et corporels, coûts directs ou indirects).


Définir un plan d’action

Le plan d’action de prévention du risque routier dans l’entreprise s’appuie sur le document unique et les risques mis en évidence. Une partie des actions à mettre en place peut concerner la gestion et l’organisation des ressources humaines et matérielles.

Quatre grands domaines regroupent l’ensemble des problématiques rencontrées par les entreprises :

déplacements : organisation en amont…

véhicules : choix de véhicules appropriés, en bon état, sûrs…

communications lors des déplacements : instauration d’un protocole

compétences : formation initiale et complémentaire.


Quelques pistes pour une meilleure gestion des déplacements

Éviter les déplacements dans la mesure du possible

- Utiliser des technologies de communication (visioconférence, audioconférence, internet).

- Regrouper les rendez-vous ou les réunions hors entreprise.

- Supprimer les trajets inutiles par une meilleure préparation des chantiers, par exemple.

Réduire l’exposition au risque routier lors de déplacements, quand le déplacement est nécessaire :

- Recourir aux transports collectifs.

- Combiner les transports collectifs avec la location de véhicule pour limiter les distances parcourues.

- Planifier et rationaliser les déplacements longs.

- Limiter les distances quotidiennes parcourues ou la durée de conduite (prescriptions réglementaires des temps de conduite et des temps de pause).

- Donner la priorité à l’autoroute, plus sûre.

- Réfléchir sur la gestion des urgences et des retards.

- Limiter l’usage des deux-roues à des besoins spécifiques.

Organiser et rationnaliser les déplacements

- Cette réflexion peut être menée en collaboration avec des clients et/ou des fournisseurs habituels afin d’optimiser l’organisation des tournées, de prendre en compte la sécurité dans la négociation des délais de livraison et de mieux coordonner les tâches pour le retrait ou la livraison de marchandises


La démarche ne pourra être un succès qu'avec la pleine adhésion de tous les acteurs de l'entreprise.


Pour plus d'information, et pour vous aider dans votre démarche de prévention, contactez-nous contact@etolint-cabinetconseils.fr


Sources :

www.inrs.fr